La cigarette électronique, qui a séduit plus d’un million de personnes en France, contient des molécules cancérogènes en quantité significative, assure la revue “60 Millions de consommateurs”, qui dénonce des défauts d’étiquetage.