Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi que son gouvernement financerait la réforme des retraites via une augmentation des cotisations des actifs et des entreprises mais sans hausse de la CSG, une option encore privilégiée il y a peu.