Trois mois après l’enlèvement des journalistes Didier François et Edouard Elias sur la route d’Alep, en Syrie, des rassemblements sont organisés vendredi dans plusieurs villes de France pour réclamer leur libération.