Neuf Femen comparaissent vendredi pour avoir dégradé la cathédrale Notre-Dame-de-Paris lors de leur action seins nus le 12 février dernier, pour célébrer le renoncement du pape Benoît XVI. Les militantes dénoncent une “chasse aux sorcières”.