Un rapport parlementaire, rendu public mardi, conseille de lutter contre les réseaux de prostitution en sanctionnant le client plutôt que le ou la prostitué(e). Un texte qui ne fait pas l’unanimité.