Manuel Valls s’est attiré les critiques de son camp après ses propos sur les Roms que certains ont jugé excessifs. Le ministre de l’Intérieur a déclaré mardi que seule “une minorité” de Roms souhaitait s’intégrer en France.