Comme il l’avait promis avant son élection, François Hollande est retourné jeudi à Florange sur le site d’ArcelorMittal. Il a annoncé la création d’une plateforme publique de recherche visant “à garantir l’indépendance de la sidérurgie française”.