Le gouvernement et les syndicats se livrent un nouveau bras de fer : la préfecture souhaite limiter la mobilisation de jeudi contre la réforme du travail à un rassemblement statique à Paris, tandis que les syndicats veulent maintenir le défilé.