Les parlementaires UMP ont demandé un report de la réforme des rythmes scolaires, mise en place par le ministre de l’Éducation Vincent Peillon. L’Association des maires de France est elle aussi montée au créneau en dénonçant un manque de financement.