Après deux mois de baisse consécutifs, le chômage est reparti en légère hausse en mai (+0,3 %), une dégradation que le gouvernement attribue aux grèves contre la Loi travail et aux inondations.