D’après Joe Kirschvink, du Caltech, l’être humain possède un sixième sens qui lui permet de détecter le champ magnétique terrestre. Une telle capacité a déjà été repérée chez des oiseaux et est suspectée chez des mammifères. Chez l’Homme, l’hypothèse a été évoquée mais sans preuve tangible.