Avec son diamètre de 500 mètres, cette antenne parabolique géante est capable de détecter des planètes situées très loin dans l’espace. Il permettrait aussi d’étudier les ondes gravitationnelles.