Le premier ministre Manuel Valls a dit son intention de recourir de nouveau à l’article 49-3 mardi à l’Assemblée. Objectif : forcer l’adoption du projet de loi travail, sur fond de douzième journée de contestation sociale.