Alors qu’une nouvelle journée de contestation sociale est organisée à Paris, le Premier ministre Manuel Valls a affirmé devant l’Assemblée nationale qu’il allait recourir à l’article 49-3 pour forcer l’adoption du projet de Loi travail.