Considéré comme l’un des acteurs clés du “casse du siècle”, dont le jugement doit être rendu jeudi, Arnaud Mimran aurait également financé en 2009 la campagne du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, selon Mediapart et Haaretz.