L’imagerie de fluorescence, très importante tant en biologie qu’en médecine, permet d’observer le vivant en mouvement. Seulement, dans ce domaine, les marqueurs entrent très souvent en compétition avec la fluorescence naturelle du milieu biologique. En effet, cette auto-fluorescence peut constituer une nuisance importante à l’observation sous lumière visible… Sous lumière proche infrarouge en revanche, elle est quasi nulle…