Depuis dimanche, les homosexuels peuvent officiellement faire don de leur sang en France. Si, et seulement si, ils n’ont eu aucun rapport sexuel ces 12 derniers mois. Une condition que certaines associations jugent “disproportionnée”.