Privé d’union en septembre dernier en raison d’une convention bilatérale entre la France et le Maroc, un couple homosexuel franco-marocain a finalement été autorisé à se marier par le tribunal de grande instance de Chambéry.