Les Sages ont confirmé, vendredi, l’interdiction de l’exploitation des hydrocarbures par la fracturation hydraulique. Une victoire pour les opposants aux gaz de schiste, qui laisse malgré tout quelques espoirs à l’industrie pétrolière.