Après l’attaque de Nice, François Hollande a annoncé que l’état d’urgence, qui devait prendre fin le 26 juillet, serait prolongé de trois mois. Le chef de l’État souhaite aussi “renforcer” “l’action” de la France “en Irak et en Syrie”.