Le tribunal administratif de Versailles a rejeté vendredi la requête de Salah Abdeslam, seul jihadiste encore en vie des commandos du 13 novembre, qui demandait à ne plus être filmé 24 heures sur 24 dans sa cellule de Fleury-Mérogis.