Plusieurs proches du Tunisien qui a tué 84 personnes jeudi à Nice, avec son camion, ont été interpellés vendredi et samedi et placés en garde à vue, indique une source militaire. L’ex-épouse du forcené est elle toujours en garde à vue samedi.