Alors que la France doit rendre à midi un hommage nationale aux victimes de l’attentat de Nice, les tensions politiques sont plus vives que jamais. Dimanche soir, Nicolas Sarkozy s’est montré particulièrement virulent à l’égard de l’exécutif.