L’enquête sur l’auteur de l’attaque de Nice du 14 juillet montre que Mohamed Lahouaiej Bouhlel présentait un “intérêt certain” mais “récent” pour la “mouvance islamiste radicale”, a rapporté lundi le procureur de Paris François Molins.