Le Premier ministre Manuel Valls a estimé, mardi, qu’il fallait “plus que jamais faire bloc” et prendre les mesures “qui s’imposent” face au terrorisme, en ouverture du débat à l’Assemblée sur une quatrième prolongation de l’état d’urgence.