Le président français, François Hollande, a accepté la demande du Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) d’accueillir en France 500 réfugiés syriens supplémentaires “en situation de vulnérabilité”.