Toyota accorde 22$ millions à l’Université du Michigan pour propulser la voiture autonome

www.blagou.net:////Toyota accorde 22$ millions à l’Université du Michigan pour propulser la voiture autonome

Toyota accorde 22$ millions à l’Université du Michigan pour propulser la voiture autonome

Dans la quête de la voiture autonome Toyota continue d’avancer ses pions. Après avoir ouvert un nouveau laboratoire à Ann Harbor, la firme s’associe à l’Université du Michigan pour profiter de son savoir-faire académique et tester ses véhicules autonomes sur le terrain.

Toyota déroule le tapis rouge pour la voiture autonome

Le premier groupe automobile de la planète ne compte pas se laisser devancer par les “petits nouveaux” de la Silicon Valley. Ces start-ups qui passent plus de temps à travailler sur leurs logiciels que sur la mécanique de leurs véhicules pourraient bien voler la vedette aux constructeurs automobiles historiques. Mais ces derniers, non contents de se laisser doubler par ces jeunes entreprises high-tech, ont bel et bien lancé leur riposte. Et elle est tout sauf timide. En mars, le premier groupe américain, General Motors, annonçait l’acquisition de l’une de ces petites pousses de la technologie, Cruise Automation, pour un montant jamais vu s’élevant au milliard de dollars, et faisant de Cruise Automation la première licorne de la robotique. Peu après, l’américain lançait un programme d’essais de taxis autonomes en partenariat avec une autre graine de l’ère numérique, Lyft, principal rival de Uber.

Mais la plus grande réplique, elle nous vient du pays du soleil levant, et du groupe Toyota. Le japonais, à l’image des autres géants nippons, entend bien conserver sa première place en restant à la page des nouvelles technologies. En 2015, le groupe annonçait un ambitieux plan de soutien à la recherche qui prendrait vie dans une toute nouvelle entité de R&D, le Toyota Research Institute (TRI), inauguré en 2016 par son directeur, Gill Pratt. L’homme n’a pas été placé à la tête de ce laboratoire de recherche sur l’intelligence artificielle pour rien, il n’est autre que l’ancien patron du célèbre concours de robotique de la Darpa. Et ce n’est pas tout, Toyota a également débauché Eric Krotkov (COO), ex PDG de Griffin Technologies et conseiller spécial du Darpa Robotics Challenge formé au Robotics Lab de la prestigieuse Carnegie Mellon University. Le même laboratoire dont provient le CTO du TRI, James Kuffner. Et le reste de l’équipe n’a pas de quoi rougir, il est composé de précieux éléments issus des meilleures universités américaines, dont l’Université du Michigan avec laquelle elle vient de signer un partenariat décisif.

La localisation géographique des trois laboratoires du TRI témoigne d’ailleurs bien de cette volonté de profiter des meilleurs ingénieurs américains : Palo Alto (Californie), tout près de Stanford, Cambridge (Massachussets), à deux pas du MIT, avec lequel son rival Ford vient d’ailleurs de signer un partenariat similaire, et enfin Ann Harbor, proche de l’Université du Michigan. Des institutions universitaires avec lesquels l’entreprise n’a pas manqué de s’associer et qui viennent compléter sa liste de partenaires privés.

université du michigan

Des essais réels sur le campus du Michigan

Dans le cadre de ce programme de R&D, la firme japonaise s’est dite prête à financer la recherche à hauteur d’un milliard de dollars par an. La mission première de ce groupe d’experts ? S’approcher du plus près possible du risque zéro en terme de sécurité routière. Et cela passe inévitablement par l’automatisation de la conduite.

Pour faire avancer ses recherches, le TRI vient de mettre la main sur l’expertise de la division Robotique et Conduite autonome de l’Université du Michigan (UM). Le montant ? 22 millions de dollars. Le but ? Profiter du savoir-faire de ses professeurs mais également du réseau Mcity.

C’est Gill Pratt en personne qui est venu officialiser ce projet commun devant les étudiants de l’université “Toyota a longtemps entretenu de bons rapports avec l’UM, et nous sommes heureux d’étendre notre collaboration visant à relever les défis de la mobilité grâce à l’intelligence artificielle“. Le numéro 1 du TRI a également précisé que les technologies développées dans le cadre de ce partenariat serviront également à porter assistance aux personnes âgées aux besoins très spécifiques. La robotique de service est l’un des trois axes de recherche du Research Institute.

Très concrètement, Toyota financera les travaux de l’UM à hauteur de 22 millions de dollars sur quatre ans et ce dans plusieurs grands domaines : sécurité routière, robotique d’assistance, mobilité intérieure, conduite autonome et apprentissage.

Ce projet fait suite au recrutement d’Edwin Olson et Ryan Eutisce, deux professeurs de l’UM, engagés à mi-temps dans la division conduite autonome du laboratoire d’Ann Harbor, dernier en date du TRI. Toyota est déjà présent dans la région au travers de deux Centre Techniques qui ont par ailleurs collaboré avec l’UM par le passé. La marque japonaise est même l’un des fondateurs du Centre de Transformation de la Mobilité de l’université.

Au-delà de l’expertise et du savoir-faire reconnus des ingénieurs de l’UM, ce que cherchait Toyota à travers cette collaboration, c’est l’accès libre à Mcity, une mini-ville de 13 hectares en plein cœur du campus et qui permet aux chercheurs de “tester directement leurs véhicules dans un environnement sécurisé et contrôlé“.

Ryan Eustice, l’un des professeurs engagés par le TRI a accueilli la nouvelle de façon positive : “nos laboratoires repoussent les frontières de ce qu’un robot peut sentir et comprendre et le TRI nous offre l’opportunité de mettre en application nos découvertes sur le terrain“. L’une des principales missions de ces essais sera d’évaluer et d’améliorer le comportement des véhicules autonomes entre eux.

A présent, la firme japonaise a toute les cartes en main pour réaliser son objectif de commercialisation de véhicules autonomes d’ici 2020. Objectif annoncé en juin dernier par Gill Pratt en même temps qu’un rehaussement du financement de la recherche de 45 millions de dollars à près d’un milliard par an.

Cet article Toyota accorde 22$ millions à l’Université du Michigan pour propulser la voiture autonome est apparu en premier sur Humanoides.fr.

By | 2016-11-03T12:54:54+00:00 12 août 2016|Sciences|Commentaires fermés sur Toyota accorde 22$ millions à l’Université du Michigan pour propulser la voiture autonome

About the Author:

Passionné de nouvelle technologie depuis bien longtemps maintenant, le web est devenus pour moi un excellent moyen d’apprentissage, de partage et de communication. De ce faite et grasse à de formidable CMS tel que WordPress ou bien Joomla on peut aujourd’hui se faire plaisir sur la toile et partager ses connaissances. Bien que l’informatique est ma première passion, la création de contenus sur le Net me passionne tous autant. Bienvenus à vous lecteur et surtout faite vous plaisir, profiter de BlagouNet, pour partager des histoires, des anecdotes, des astuces en tous genre et cela dans la bonne humeur et sans prise de tête.