IDF16 : les points clés de la conférence des développeurs Intel

www.blagou.net:////IDF16 : les points clés de la conférence des développeurs Intel

IDF16 : les points clés de la conférence des développeurs Intel

Comme chacun des géants de l’électronique et du web, Intel organise ses propres conférences de développeurs pour faire part de ses avancées. Le point sur l’édition de San Francisco.

Joule, la puce conçue pour la vision informatique

Première grande annonce du leader des puces électroniques : Joule, une puce spécialement conçue pour alimenter les systèmes de vision par ordinateur et toutes les technologies de l’IoT et de la robotique. Plus connue sous son sobriquet anglophone, le Computer Vision est, comme son nom l’indique, la science de la vision par ordinateur. La discipline connaît notamment un relent d’intérêt avec l’essor spectaculaire de l’intelligence artificielle. Pour qu’un système autonome se meuve convenablement dans son environnement, il lui faut, à l’instar de son créateur, des sens artificiels. La vision est évidemment le premier d’entre eux. Cette perception est reproduite artificiellement de différentes manières et avec différents types de capteurs : caméras, infrarouges… Des capteurs qui sont constamment améliorés par les chercheurs qui n’hésitent pas à les mettre à l’honneur au cours de leurs expériences. On pense notamment à JackRabbot, le robot qui arpente les rues de Stanford pour en apprendre sur le comportement des piétons en étudiant leurs trajectoires. Sur un registre très similaire, WatchBot est une machine qui apprend l’usage des différents objets exactement comme le ferait un enfant, c’est à dire en étudiant les activités alentours, comme quelqu’un qui va chercher une bouteille de lait au frigo et la range presque constamment à l’intérieur.

Plus modestement et plus couramment, le computer vision sert avant avant tout à perfectionner les systèmes de reconnaissance visuelle et faciale. Le français Moodstocks a d’ailleurs fait de cet art le cœur de son métier, c’est pourquoi il a été racheté par Google.

le kit de développement Intel Joule

Bref, c’est un futur marché d’ampleur internationale qui attend Intel. Et pour répondre à cette demande croissante, le fabricant d’électronique a lancé Joule, la première mini plate-forme de développement munie de caméras RealSense conçue pour les développeurs de l’Internet des Objets (IoT). D’après Intel, cette puce a déjà trouvé des applications avec divers entreprises comme Microsoft, Canonical et le français PivotHead, fabricant de lunettes de réalité augmentée à destination du monde de l’industrie. Concrètement, Joule “est un système-sur-module (SOM) très performant mais minuscule, ce qui en fait l’instrument idéal pour la vision par ordinateur, la robotique, les drones, l’IoT et la VR” explique la société dans un communiqué. Il existe ainsi en deux versions, l’une de 570x, l’autre de 550x. Le premier est d’ores et déjà mis en vente, à un coût exorbitant (près de 325€).

LE CEO d'intel présente la puce Joule

Technologies de pointe pour des drones de haute volée

Un autre moteur d’innovation du groupe Intel, c’est le marché effervescent des drones. La société développe déjà des systèmes de vision pour les UAV et c’est en compagnie de représentants de Airbus UAV, de la FAA et de Yuneec qu’elle vient d’en dévoiler deux nouvelles versions. Tout d’abord il y a Intel Aero, une plate-forme de développement propulsée par le processeur Intel Atom. Concrètement, elle réunit des capacités de calcul, de stockage, de communications Input/Output dans une carte de taille standard intégrée sur le drone, ce qui fait de lui un véritable mini-ordinateur. Libre à vous de fabriquer et de programmer votre propre machine.

En second lieu, Intel a également présenté l’UAV partenaire de Yuneec, le Typhoon H Pro, équipé de la technologie maison Real Sense. Un super-drone intelligent qui évite les obstacles et disponible à partir de 1899$…

Démocratiser la réalité virtuelle avec le Projet Alloy

Troisième axe stratégique pour Intel, la réalité virtuelle, qui a connu son heure de gloire avec le lancement de nombreux casques en 2016. Longtemps promise, elle est enfin accessible, du moins partiellement. Car pour faire fonctionner ces monstres informatiques, il faut disposer d’une machine très puissante, de logiciels très lourds, et de connectique rapide.

C’est à ces trois problèmes qu’Intel s’attaque avec le projet Alloy. Ce projet open-source doit délivrer une solution tout-en-un qui réunit les caractéristiques et capteurs des la technologie Real Sense pour améliorer l’efficacité et l’accessibilité des casques de VR. Très simplement, l’objectif est d’adapter Intel Real Sense aux usages spécifiques de la VR. Cela passe d’abord par la suppression de la contrainte filaire. Actuellement, tous les casques doivent êtres reliés par câbles à l’ordinateur, ce qui limite leur usage et leur maniabilité. La société est convaincue que la technologie du Alloy-Head-Mounted-Device (HMD) permettra à l’utilisateur de se plonger pleinement dans son monde virtuel, sans craindre de se prendre les pieds dans son attache. Deuxièmement, Intel travaille sur des technologies de perception du monde réel dans le monde virtuel, dites de “mixed reality”. A l’instar des technologies immersives de Dassault Systèmes, Intel veut que vous puissiez percevoir vos mains, vos amis et éventuellement les murs dans lesquels vous foncez tête baissée… En clair, avec Real Sense, Intel veut faire le pont entre réalité virtuelle et augmentée en autorisant l’utilisateur à mieux voir son environnement réel mais aussi à interagir avec les éléments du monde virtuel. Enfin, pour finir de démocratiser la VR, la firme veut pouvoir réunir tous les capteurs nécessaires à l’expérience virtuelle dans le casque même, sans avoir à en disperser à travers la pièce. Une plate-forme de développement sera également ouverte à partir de 2017.

LE CEO d'intel présente les avancées en réalité virtuelle

Le futur de l’intelligence artificielle avec Xeon Phi

A écouter l’entreprise, nous entrons dans l’ère de la data avec plus de 50 milliards de machines connectées à l’horizon 2020. A elles seules, les voitures connectées généreront 4 terabytes de données par jour. L’enjeu est donc de taille puisque tous les grands de l’informatique se jettent dans l’IoT et le tout connecté, il faudra indéniablement trouver de nouvelles solutions de stockage et de traitement de l’information. C’est à ces deux problématiques qu’Intel a annoncé vouloir s’adresser dans les prochains mois.

D’après Intel “la data en elle-même n’a aucune valeur ajoutée. Mais lorsque nous développons des systèmes d’analyse pour concevoir des machines à l’intelligence quasi humaine, là nous pouvons initier un gros changement“. L’intelligence artificielle serait donc la clé pour libérer le potentiel du Big Data et améliorer le fonctionnement des entreprises et des sociétés. Pour ce faire, le fabricant a lancé le développement de la très attendue famille de processeurs Xeon Phi. Des processeurs qui ont pour unique mission de booster les tâches de machine learning et de deep learning. Ils devraient être disponible dès 2017.

Et pour rassembler et stocker toutes les données qui seront générées par ces processeurs dernière génération, la marque vient de commercialiser ses premiers émetteurs-receveurs optiques Silicon Photonics. Un bijou de technologie combinant circuits en silicone et semi-conducteurs laser et qui permet de transmettre 100 gigabytes d’informations par seconde.

Les autres annonces

Le leader de l’électronique et le leader de l’informatique Microsoft en ont profité pour annoncer un nouveau partenariat. Le but ? Démocratiser la VR en la rendant compatible avec les ordinateurs Windows 10 standards. Un énorme défi pour la compagnie puisque que cette technologie requiert une configuration informatique de haute volée pour fonctionner correctement. C’est le principal obstacle devant la prolifération des casques de réalité virtuelle (au-delà de leur prix) et les deux géants entendent bien le relever. Windows souhaite que chacun des utilisateurs de Windows 10 puisse profiter de son système holographique.

Pour finir, Intel Corp a annoncé le lancement du Euclid Developer Kit, un kit de développement spécialement conçu pour les chercheurs, makers et roboticiens. Très brièvement, cet appareil rassemble des capacités de calcul, de perception et de connectivité dans une puce de la taille d’une barre céréale, compatible avec la technologie RealSense.

intel-real-sense-drone

intel-real-sense-drone-2

Charles Johnson-Bey of Lockheed Martin experiences the game Virtual Code Battle at the 2016 Intel Developer Forum in San Francisco on Tuesday, Aug. 16, 2016. (Credit: Intel Corporation)

Uwe Erpel plays the virtual reality game Dead & Buried at the 2016 Intel Developer Forum in San Francisco on Tuesday, Aug. 16, 2016. (Credit: Intel Corporation)

Cet article IDF16 : les points clés de la conférence des développeurs Intel est apparu en premier sur Humanoides.fr.

By | 2016-11-03T12:54:52+00:00 18 août 2016|Sciences|Commentaires fermés sur IDF16 : les points clés de la conférence des développeurs Intel

About the Author:

Passionné de nouvelle technologie depuis bien longtemps maintenant, le web est devenus pour moi un excellent moyen d’apprentissage, de partage et de communication. De ce faite et grasse à de formidable CMS tel que WordPress ou bien Joomla on peut aujourd’hui se faire plaisir sur la toile et partager ses connaissances. Bien que l’informatique est ma première passion, la création de contenus sur le Net me passionne tous autant. Bienvenus à vous lecteur et surtout faite vous plaisir, profiter de BlagouNet, pour partager des histoires, des anecdotes, des astuces en tous genre et cela dans la bonne humeur et sans prise de tête.