Un militant de Greenpeace a été délogé du second étage de la tour Eiffel, samedi, après y avoir brièvement suspendu une tente, en signe de protestation contre l’emprisonnement de 30 activistes de l’organisation en Russie.