Lors d’une conférence donnée en juin et passée inaperçue jusqu’ici, l’ancien responsable de la DGSE Bernard Barbier révèle notamment que les États-Unis sont bien à l’origine d’une attaque informatique menée contre l’Élysée en 2012.