Dans un article publié en ligne, le quotidien algérien El-Watan dévoile qu’Alger et doha auraient été impliqués dans les négociations, ayant abouti à la libération des quatre Français enlevés à Arlit en 2010 et libérés mardi.