Les cabines d’un téléphérique du massif du Mont-Blanc bloquées depuis jeudi après-midi, dans lesquelles trente-trois personnes ont été contraintes de passer la nuit, ont pu être remises en marche vendredi matin.