Dans le cas du cancer localisé de la prostate, il y aurait peu de différence de survie à dix ans entre les patients traités par chirurgie ou radiothérapie, et ceux qui sont simplement surveillés activement. Mais le cancer évolue plus fréquemment chez les patients qui n’ont pas eu de traitement.