L’incarcération de détenus radicalisés est de nouveau au centre des attentions après l’extraction, vendredi, de quatre individus de la prison d’Osny, dans le Val-d’Oise, et leur dispersion vers d’autres établissements après “des menaces”.