Deux jours après l’assassinat des envoyés spéciaux de RFI dans le nord-est du Mali, leurs dépouilles, acheminées dans la capitale malienne, doivent être rapatriées en France tôt mardi matin. Une marche blanche a été organisée lundi à Bamako.