La Haute autorité a validé mercredi sept candidatures sur les onze déposées pour la primaire de la droite et du centre. Hervé Mariton a été écarté faute de parrainages suffisants.