Pour la première fois, de l’ADN a été séquencé dans l’espace. Cette innovation pourra permettre à l’avenir de suivre les microbes présents dans la Station spatiale internationale ou de diagnostiquer des maladies chez les astronautes.