En déplacement à Calais, Nicolas Sarkozy a promis de régler le problème de la “jungle”. Il a également dénoncé la “démission” de l’État et son “absence d’autorité” sur le sujet. Mais avait-il fait mieux quand il était au pouvoir ?