Il n’y a pas neuf mais bien dix gènes dans le génome du virus du SIDA. C’est ce que montrent des chercheurs du CNRS qui ont utilisé une méthode bioinformatique pour confirmer l’existence de ce dixième gène : asp. Bien que son rôle soit inconnu, la protéine ASP semble liée à la pandémie humaine.