Quinze salariés d’Air France comparaissaient mardi devant le tribunal de Bobigny. Ils sont accusés d’avoir malmenés deux responsables de la société dont les images, chemises en lambeaux, avaient fait le tour du monde.