Depuis plusieurs mois, les 2 800 détenus de la prison de Fresnes font face à une prolifération de rats, cafards, puces et autres nuisibles. L’Observatoire international des prisons a décidé d’assigner l’État devant la justice.