La maire de Calais a pris un arrêté visant à interrompre la construction du mur “anti-intrusions” de migrants sur la rocade portuaire de sa ville. L’État entend toutefois poursuivre les travaux afin de “sécuriser” la zone.