Le chef de la diplomatie française a qualifié jeudi de “plausible” la revendication par Aqmi de l’assassinat des deux reporters de RFI, le 2 novembre à Kidal, au nord du Mali. De son côté, l’Élysée assure que ce crime “ne restera pas impuni”.