François Hollande souhaite qu’aucun Français impliqué dans la Guerre 14-18 “ne soit oublié” des commémorations qui se sont ouvertes jeudi. Mais l’honneur rendu par la République aux troupes africaines reste timoré, selon l’essayiste Charles Onana.