Sven Mary et Frank Berton, les avocats de Salah Abdeslam, ont annoncé mercredi qu’ils renonçaient à le défendre en raison du mutisme dans lequel le suspect-clé des attentats du 13 novembre à Paris est plongé depuis plusieurs semaines.