Le conseil d’État a autorisé vendredi l’installation des crèches de Noël dans les bâtiments publics, sous conditions : qu’elles soient temporaires, qu’elles ne fassent pas de prosélytisme religieux et qu’elles revêtent un caractère festif.