En analysant le génome de plus de 17.600 femmes, des chercheurs ont trouvé une région du chromosome 4 associée aux bouffées de chaleur. Ces symptômes caractéristiques de la ménopause semblent donc liés à des variations génétiques.