Sur le site de l’ancien camp d’internement de Montreuil-Bellay dans le Maine-et-Loire, François Hollande a reconnu la responsabilité de la France dans l’internement de milliers de Tsiganes par le régime de Vichy et jusqu’en 1946.