Lorsqu’elle se glisse sous la glace, Johanna Nordblad, n’a que sa combinaison de néoprène, son masque et sa monopalme. Sans bouteille ni filin de sécurité, cette championne du monde se promène. Simplement. Sa passion du froid lui est venue à cause de cruelles blessures traitées par cryothérapie.