Les motivations d’Abdelhakim Dekhar restent mystérieuses, mais une lettre a toutefois été retrouvée près de lui. Selon des sources proches du dossier, le texte “assez long” et “délirant” évoque la Syrie, la Libye et la situation dans le monde arabe.